S’en aller prendre l’air au Pérou

Je vous emmène aujourd’hui dans un petit voyage au Pérou histoire de changer d’air et de continent 😉

Grand comme 2 fois la France, le Pérou c’est l’un des pays dans ma top liste de mes futurs voyages. Dans mon idéal, je partirais en décembre (c’est la meilleure période, à ce qu’on m’a dit, parce qu’il fait beau partout !), et je le ferais en itinérant – on ne change pas une équipe qui gagne !

Pérou

découvrir la civilisation inca à Cuzco

Cuzco ce n’est pas que l’empereur mégalo (hohoho), c’est surtout la capitale de l’empire inca (XIIIe siècle), située à 3400m d’altitude. De son petit nom Tahuantinsuyo, ou le Nombril du Monde – rien que ça ! – cette ville chatoyante a été déclarée Patrimoine Culturel de l’Humanité par l’UNESCO.

Source : Flickr, photo par Kenneth Moore

source : Flickr, photo par Chany Crystal

C’est le point de départ pour visiter la Vallée Sacrée des Incas et le célèbre Machu Picchu – la vieille montagne. Cette ville sacrée redécouverte il y a un tout petit peu plus de 100 ans – ou 150, c’est selon – aurait été une des résidences de l’empereur Pachacutec. Ou un sanctuaire religieux. Enfin bref, on est un peu dans le flou.

Ce qui est sûr en tous cas, c’est que pour admirer cette merveille, il est impératif de réserver car seules 2500 personnes sont autorisées à visiter le site chaque jour, et aucun billet n’est vendu à l’entrée ! Petite particularité de la cité : aucune route ne permettant d’y accéder, c’est à pied ou en train ou à pied qu’il faut s’y rendre !

source : Flickr, photos par Corey Spruit

se balader du côté des îles Ballestas 

Kézaco ? Tout simplement un archipel de petites îles situées au large de la Réserve de Paracas – la pluie de sable ! – et sur lesquelles vivent pélicans, cormorans, manchots de Humboldt, otaries à crinières, dauphins et j’en passe…

La Réserve de Paracas s’entend sur 335.000 hectares et représente un des écosystèmes les plus importants de la planète. Et en plus, c’est beau sa mère.

Source : Flickr, photos par Alex Proimos

survoler les géoglyphes de Nazca

Découverts en 1926, ces grandes figures tracées sur le sol désertique parfois longues de plusieurs kilomètres ont été tracées entre 500 av. J.-C. et 500 apr. J.-C. Pour sculpter leurs œuvres, les Nazcas ont tout simplement retiré  les pierres pour découvrir le sol plus clair en suivant un motif précis. Calendrier astronomique, anciennes pistes d’atterrissage pour extraterrestre ou labyrinthes à vocation spirituelle,  là encore, le mystère reste entier quant à leur vocation première !

Le site est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1994, et la région se survole facilement en petit coucou. Parmi les dizaines de formes géométriques, on reconnait facilement un singe, une araignée ou encore un condor, vous savez, comme celui des Mystérieuses Cités d’Or !

Nazca, singe

Nazca, araignée

Nazca, CondorSource : Flickr, photo par Christian Haugen

admirer les paysages du Lac Titicaca du haut de Taquile

Le lac Titicaca est traversé par la frontière avec la Bolivie. Situé à 3636 m d’altitude, c’est le plus long lac d’Amérique du Sud, et la plus haute surface navigable du monde !

Lac Titicaca, TaquileSource : Flickr, photos par Emmanuel Dyan

A Taquile, les paysages en terrasse surplombent le lac Titicaca, avec pour toile de fond les sommets enneigés de Bolivie. Le village est réputé pour sa gestion communautaire du tourisme : ici ni hôtel, ni restaurants mais des logements chez l’habitant et des guides locaux formés pendant deux ans par l’agence de voyage locale.

Réputé mondialement, « Taquile et son art textile » ont été inscrits sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’Unesco en 2008. Le tricot est réservé aux hommes, dès l’âge de huit ans. Les femmes, quant à elles s’occupent du tissage.

 femme aveugleSource :Flickr, photos par Thomas Quine

admirer le vol du Condor Royal des Andes au Canyon de Colca

Ce canyon long d’une centaine de kilomètres – dont les habitants prétendent qu’il est plus profond que celui du Colorado avec des parois vertigineuses de plus de 3000 m – est relativement difficile d’accès : 200 km de piste depuis Arequipa avec un passage à 4800m ! Mais arrivés à « la Croix du Condor » quel privilège de pouvoir admirer le vol du plus grand rapace du monde : le Condor Royal des Andes qui pèse plus de 10 kgs et possède une envergure de plus de 3 mètres !

vol du Condor RoyalSource : Flickr, photo par Vladimer Shioshvili

Colca CanyonSource : Flickr, photo par Ivan Mlinaric

Si vous avez d’autres incontournables, dites-moi ! Ca pourra être utile le jour où je m’envolerai pour Lima ! 🙂

Publicités

6 réflexions sur “S’en aller prendre l’air au Pérou

  1. Ce pays est aussi dans le top de ma liste de futurs voyages. Il y a aussi les fameuses barques et habitations en roseaux (sur le lac Titicaca je crois) que j’aimerais découvrir. Bonne journée!

  2. Pingback: les 7 nouvelles merveilles du monde | Calamonique

un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s