5 jours dans le Parc National d’Etosha : 1ère étape NAMUTONI

Etosha « la terre blanche », s’étend sur près de 23 000 km2 au nord de la Namibie. C’est l’une des plus grandes réserves animalières du monde, qui abrite 114 espèces d’animaux et plus de 340 espèces d’oiseaux (j’ai pas compté, c’est le Petit Futé qui le dit).

parc national d'Etoshaparc national d'Etosha parc national d'Etosha

Au centre du parc, le « pan », une mer asséchée depuis des millions d’années (ça fait beaucoup d’années, ça, des millions) de près de 5 000 km2 : l’immense dépression à l’argile blanche ne se remplit d’eau qu’à la saison des pluies – c’est à dire, pas quand on y était.

le pan d'Etoshaparc national d'EtoshaNamutoni, parc national d'Etosha parc national d'Etosha

Lorsque ce pan est vide, les animaux doivent aller se rafraichir le gosier auprès des différents points d’eau du parc, ce qui est fort pratique pour les admirer de près !

source : http://etosha-namibia.com

La circulation à l’intérieur du parc est libre, à condition de rester sur les pistes ! La vitesse est limitée à 60 km/h, et on était très contents d’être en 4×4, pour ne pas bouffer de la poussière à longueur de journée, et pour profiter de nos gros amortisseurs. Certains le font en voiture classique, hein, c’est faisable (juste, nous, on était confort) ! 🙂

parc national d'Etosha parc national d'Etosha

3 restcamps sont ouverts au public dans le parc (réservation indispensable !) – un 4e est accessible uniquement si on est accompagné : on est entré par la Von Lindequist Gate, et on a passé nos 2 premières nuits à Namutoni, ou « l’endroit que l’on voit de loin » en oshiwambo, le camp le plus à l’Est du parc.

parc National d'Etosha

Le fort blanc abritait au début du XXe siècle une garnison allemande, c’était une sorte de poste frontière pour empêcher le passage des Owambos, de leurs troupeaux, et de leur trafic d’armes. Pas contents, ils se sont rebellés, et ont attaqué le fort avec 500 hommes. Pas de bol pour les Allemands qui n’étaient que 7 ce jour là pour veiller au grain, et qui ont attendu la nuit pour se carapater. Pillé, incendié, foutu, quoi, le fort a été reconstruit en 1907, toujours pour l’armée allemande, puis occupé par l’armée sud-africaine en 1915. Classé monument historique en 1950, on peut admirer le parc du haut des remparts, parfait pour le coucher de soleil sur le pan.

Namutoni, parc national d'Etosha Namutoni, parc National d'Etoshaparc national d'Etoshaparc national d'Etosha parc national d'Etosha

Niveau budget : compter 35€ la nuit en camping pour 2. Possibilité de dormir en lodge, pour la modique somme de 210€ (petit-dej inclus).

Tout le voyage : 

Calamonique en Afrique Namibie Namibie Namibie CCF Namibie Lac Guinas, Namibie parc national d'Etosha, Namibie parc National d'Etosha, Namibie Parc national d'Etosha, Namibie Parc National d'Etosha, Namibie parc national d'Etosha parc national d'étosha Kavita Lion Lodge voyage en Namibie Kaokoland, Namibie Damaraland, Namibie twyfelfontein Skeleton Coast désert du Namib-Naukluft, Namibie Walvis Bay, Namibie désert du Namib désert du Namib-Naukluft Namibie voyage en Namibie

Calamonique a déménagé, c’est par ici que ça se passe !

 

4 réflexions sur “5 jours dans le Parc National d’Etosha : 1ère étape NAMUTONI

  1. Pingback: J’ai croisé mon premier daman des rochers au plateau de Waterberg | Calamonique

un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s