les chûtes d’Ongongo, le secret le mieux gardé de Namibie !

Une longue route nous attend pour atteindre les prochains temps forts de notre voyage. Mais comme on n’est pas pressés, on a coupé la route en plusieurs étapes !

Kaokoland, Namibie camp Aussicht, Kaokoland

Après les chûtes d’Epupa, direction Camp Aussicht, situé dans les montagnes du Kaokoland. On s’est baladé autour du camp, en faisant connaissance avec la flore locale, j’ai nommé le Commiphora Glaucescens et ses lambeaux d’écorce, ou le Sesamothamnus Guerichii, et son tronc succulent (non, il ne se mange pas, ça veut juste dire qu’il emmagasine l’eau dans son tronc). C’était la minute botanique.

camp Aussicht, Kaokolandcamp Aussicht, Kaokolandcamp Aussicht, Kaokoland

Les sanitaires sont rudimentaires (il faut remplir la douche avec l’eau chaude chauffée dans un bidon au soleil – ou au feu lorsqu’il fait plus froid), mais quelle vue des toilettes !

camp Aussicht, Kaokoland camp Aussicht, Kaokolandcamp Aussicht, Kaokoland

Le lendemain, nous partons vers le sud, dans le Damaraland, en direction des chutes d’Ongongo. C’est l’une des plus jolies surprises de ce road-trip. Il en est fait mention en 10 lignes dans le Petit Futé, et encore il faut bien lire… Alors certes, c’est super mal indiqué, et sans 4×4 je vous souhaite bien du courage… mais quelle récompense au bout de la piste !

Chutes d'Epupa à Palmwag Lodge

Les petites chutes d’eau (chaudes !) forment une piscine naturelle, fort bienvenue après la poussière de la piste ! Un petit endroit paradisiaque idéal pour manger son pique nique et piquer une tête 🙂

Damaraland, NamibieDamaraland, NamibieDamaraland, Namibie Damaraland, Namibiechutes d'OngongoDamaraland, Namibie Damaraland, Namibie

Seul petit point négatif : on est ressortis avec des petites sangsues de moins d’1 cm sur les pieds : rien d’inquiétant, mais il faut s’éplucher avant de repartir !! ^^

Sur la route pour notre prochain dodo à Palmwag Lodge – le camp qu’on a le moins apprécié du voyage : il est joli mais les sanitaires sont un peu sales et les gens pas hyper sympas – on a croisé, pêle mêle : des éléphants du désert, capables de parcourir 60 km par jour pour trouver de quoi se sustenter dans ce désert aride ; des girafes (ça faisait longtemps !) ; des superbes paysages de far west. C’est les vacances, la vie est belle !

Damaraland, Namibie Damaraland, Namibie Damaraland, Namibie Damaraland, Namibie Damaraland, Namibie Damaraland, Namibie

Parlons budget : 

Camp Aussicht : 18€ la nuit pour 2 ; Palmwag Lodge : 22€ la nuit pour 2

Entrée aux chutes d’Ongongo – à payer à l’entrée du campsite : 1,80€

Le voyage : 

Calamonique en Afrique Namibie Namibie Namibie CCF Namibie Lac Guinas, Namibie parc national d'Etosha, Namibie parc National d'Etosha, Namibie Parc national d'Etosha, Namibie Parc National d'Etosha, Namibie parc national d'Etosha parc national d'étosha Kavita Lion Lodge voyage en Namibie Kaokoland, Namibie Damaraland, Namibie twyfelfontein Skeleton Coast désert du Namib-Naukluft, Namibie Walvis Bay, Namibie désert du Namib désert du Namib-Naukluft Namibie voyage en Namibie

Calamonique a déménagé, c’est par ici que ça se passe !

Publicités

Rencontrer les Himbas de Namibie, une expérience unique !

Je ne sais pas vous, mais quand j’avais vu Muriel Robin partir en Namibie pour l’émission « Rendez-vous en terre inconnue« , à la rencontre des Himbas, j’en avais eu des frissons partout. Alors comme on était sur leur territoire, on s’est posé la question d’aller découvrir leur culture aussi, ou pas.

Ou pas, parce qu’on est très moyennement emballés par les « faux » villages à la Disney, où les personnes arrivent le matin dans leur village, revêtent leur habit folklorique et distraient le touriste en goguette. Ou pas, parce que l’idée de passer pour un visiteur dans un zoo me donne des sueurs froides. Ou pas, enfin, parce que apporter la culture occidentale / l’argent dans des tribus nomades, ça peut être le début de la fin…

Mais tout de même, être dans le Kaokoland et ne pas saisir la chance d’aller à la rencontre de ce peuple unique, c’est tout simplement bête.

Alors on a pris sur nous (j’ai mal dormi la nuit qui a précédé cette « visite » !), et on est parti, avec un guide local – réservé via le camp d’Omarunga – vers un village Himba à 5 ou 6 km des chutes d’Epupa.

Kaokoland, Namibie

Première bonne surprise, notre guide Thom est un cousin de la tribu que l’on a rencontré, ça fait moins colon ! Le village est uniquement tenu par des femmes avec les plus jeunes enfants : le reste de la tribu est partie avec le troupeau de chèvres dans les montagnes pour trouver des paturages. C’est donc un vrai village, mais habituellement tout le monde part : les femmes restent pour le tourisme (notre guide leur a donné un gros sac de céréales lorsque nous sommes arrivés).

La première demi-heure a été un peu pénible : notre guide touchait les bracelets / les cheveux / les parures des femmes pour nous expliquer leur signification : un peu plus on lançait des cacahouètes…

Mais ensuite, l’une des jeunes femmes nous a emmené dans la hutte principale pour nous faire une « démo » de la manière dont elles se parfument et nous montrer les différentes parures capillaires, on a joué avec un gamin et ça a un peu brisé la glace !

Kaokoland, Namibie Kaokoland, Namibie Kaokoland, Namibie Kaokoland, Namibie Kaokoland, Namibie Kaokoland, Namibie Kaokoland, NamibieKaokoland, Namibie Kaokoland, NamibieKaokoland, Namibie Kaokoland, Namibie Kaokoland, Namibie

La particularité des femmes Himbas est de s’enduire la peau d’un mélange de graisse animale et de poudre d’hématite rouge. Non pas, selon une croyance généralisée, pour se protéger la peau du soleil ou des moustiques, mais uniquement dans un but esthétique ! Les bijoux, eux, sont enduits d’un mélange de graisse et de poudre noire (de la cendre ?). Les bracelets de cheville des femme sont là pour conserver leur pudeur, parce que quand même, faut pas déconner 😀

Leur statut matrimonial est visible via leur parure capillaire – tant pour les femmes que pour les hommes, et leurs bijoux ont une signification (en âge de procréer, coeur à prendre, j’ai 2 enfants…) hyper pratique pour draguer, en fait !

Nous sommes ensuite allé voir un cimetière Himba : les tombes sont recouvertes de pierre, et les têtes des vaches sacrifiées en l’honneur du mort sont exposées au-dessus de la tombe (à l’endroit pour les hommes, la tête vers le bas pour les femmes). Le nombre de tête dépend de la richesse de la personne enterrée, et la viande ainsi récupérée est laissée à Dame Nature : l’âme du mort étant à l’intérieur, c’est moyen pour la santé.

Kaokoland, Namibie

A côté, des jeunes homme à marier étaient en train de jouer à une sorte d’awalé, ce jeu de société dont vous trouverez la règle ici, parce que sinon ça va être un peu long à expliquer ! 🙂

On reconnait les hommes célibataires à leur chevelure tressée en forme de corne vers l’arrière du crâne.

Kaokoland, Namibie Kaokoland, Namibie

Leurs sandales sont faites en pneu de voiture, je suis sûre qu’on pourrait lancer la mode ^^

Niveau budget : nous avons payé l’excursion environ 53€ / personne (guide, 4×4 et boissons inclues), ça a duré environ 2h30.

On avait bien pensé appeler un guide sans passer par le camp, mais on avait uniquement un 4×4 2 places, pas très pratique pour balader quelqu’un !

Si vous souhaitez contacter Thom directement voici son numéro de portable : +264 817 567 839

Pour en savoir plus sur les Himbas, visitez le site de l’association Kovahimba, qui accompagne ce peuple dans la transition culturelle auquel il est confronté depuis une quinzaine d’année…

Le voyage : 

Calamonique en Afrique Namibie Namibie Namibie CCF Namibie Lac Guinas, Namibie parc national d'Etosha, Namibie parc National d'Etosha, Namibie Parc national d'Etosha, Namibie Parc National d'Etosha, Namibie parc national d'Etosha parc national d'étosha Kavita Lion Lodge voyage en Namibie Kaokoland, Namibie Damaraland, Namibie twyfelfontein Skeleton Coast désert du Namib-Naukluft, Namibie Walvis Bay, Namibie désert du Namib désert du Namib-Naukluft Namibie voyage en Namibie

Calamonique a déménagé, c’est par ici que ça se passe !

Epupa Falls, les mini chutes Victoria de Namibie.

Je vais m’attirer les foudres de certains avec mon titre ! Mais je m’en fous, c’est moi qui écrit, je fais ce que je veux héhé…

En trainant sur les forums de voyageurs avant de partir, j’ai lu pas mal de choses contradictoires sur les chutes d’Epupa, situées à la frontière entre la Namibie et l’Angola (c’est la rivière Kunene qui délimite les deux pays, l’une des rares à couler toute l’année). Certains trouvent le paysage bof bof, d’autres estiment que c’est un gros détour pour pas grand chose, alors qu’on a trouvé ça vraiment superbe, avec un petit air de bout du monde…

les chutes d’Epupa, ça se mérite…

200 km de piste à partir d’Opuwo (pas la meilleure du pays, d’ailleurs), comptez 4 h ! Il est impératif de faire le plein d’essence avant de s’engager sur la piste, il n’est plus possible de s’approvisionner ensuite… et il faut faire le retour ! Mais les paysages sont jolis, alors le temps passe vite.

Namibie

On avait réservé à Omarunga Camp, situé tout au bord de la Kunene. Les proprios sont sympas, et le camp aussi (piscine très agréable – et propre ! mais fraîche à cette période de l’année).

Epupa Falls Epupa Falls Epupa Falls piscine d'Omarunga Camp - Epupa Falls Epupa Falls

un petit coin de paradis

Des pourparlers ont longtemps été en cours à propos de la construction d’un barrage au niveau des chutes qui aurait submergé quelques 300 km2 de terres pastorales,mais le projet a finalement été abandonné parce qu’il présentait trop de risque pour l’écosystème et la population du territoire. Ouf.

Epupa Falls

La chûte la plus haute fait 37 m, et il est possible de se balader en amont et en aval des chutes : c’est assez joli et il n’y a personne !

Epupa Falls Epupa Falls Epupa Falls Epupa Falls, en amont Pioute à Epupa FallsEpupa Falls Epupa FallsEpupa Falls

Sur la colline qui surplombe les chutes, on peut soit payer pour se faire emmener en haut voir le coucher de soleil, soit prendre ses petites jambes et suivre le chemin pendant une vingtaine de minutes pour arriver au même point. Evidemment, on n’a pas voulu marcher, fainéants comme on est… Nan, j’déconne… et on a même monté l’apéro ! 😀

Epupa Falls vues de la colline Pioute à l'apéro Namibie

Le soir, on s’est amusé à faire du light painting pour illustrer notre voyage (le but du jeu, c’était de créer la première page de l’album photo qu’un jour je ferai – quand j’aurai rattrapé les presque 4 ans de retard que j’ai accumulé ! – habituellement, j’écrit notre destination dans le sable ou dans la neige). Je sais, j’ai déjà mis cette photo dans le tout premier post sur la Namibie, mais là elle est en situation 😀

light painting

Il est également possible de se baigner dans les eaux de la rivière, en faisant gaffe… car certains amateurs de chair fraiche rôdent dans les parages !!

Epupa FallsNamibie Epupa Falls Epupa Falls

Parlons budget : pour 1 nuit en campsite (2 personnes), compter 18€. La nuit en lodge (diner + B&B) coûte 173€.

Le voyage : 

Calamonique en Afrique Namibie Namibie Namibie CCF Namibie Lac Guinas, Namibie parc national d'Etosha, Namibie parc National d'Etosha, Namibie Parc national d'Etosha, Namibie Parc National d'Etosha, Namibie parc national d'Etosha parc national d'étosha Kavita Lion Lodge voyage en Namibie Kaokoland, Namibie Damaraland, Namibie twyfelfontein Skeleton Coast désert du Namib-Naukluft, Namibie Walvis Bay, Namibie désert du Namib désert du Namib-Naukluft Namibie voyage en Namibie

Calamonique a déménagé, c’est par ici que ça se passe !