Petit plongeon dans l’histoire de la Révolution américaine : j’ai suivi la Freedom Trail à Boston

La Freedom Trail, symbolisée par une ligne rouge sur les 4,8 km du parcours piétonnier, relie quelques uns des sites les plus symboliques de l’histoire de la Révolution américaine à Boston. Il faut compter une bonne 1/2 journée pour la suivre si vous êtes des lambins comme nous (en fait, on n’est pas des lambins, on est juste distraits très facilement par un bagel ou un chocolat chaud).

Elle part de Boston Common, le (petit) central parc de Boston de 18 ha, situé devant la Massachussetts State House et son dôme qui brille – que vous l’avez déjà vu ici, d’en haut – où se réunissaient les législateurs de l’Etat. C’est Samuel Adams (pas la bière, mais le leader révolutionnaire) qui en posa la première pierre en 1798.

Freedom TrailBoston, Freedom TrailFreedom Trail Boston Freedom trail

Le circuit nous mène à travers des petits cimetières dont le Granary Burying Ground, un vrai Who’s Who de l’histoire américaine : John Hancock (le président du second Congrès continental, et premier signataire de la Déclaration d’indépendance), Samuel Adams (l’un des pères fondateurs des Etats-Unis, considéré comme l’un des principaux architectes du républicanisme), Paul Revere (un patriote rendu célèbre pour sa « Midnight Ride » pour avertir Hancock et Adams des mouvements de l’armée britannique) ou les victimes du massacre de Boston (l’un des éléments déclencheurs de la Révolution).

Petite anecdote control freak : les corps ne se trouvent plus exactement sous les pierres tombales car celles-ci ont été replacées en lignes… pour faciliter le passage de la tondeuse !

On passe ensuite dans School Street, là où (quelle surprise !) fut érigée la première école publique de Boston, et où on peut voir son ancienne mairie, reconvertie.

Un peu plus loin, on arrive à l’Old South Meeting House, célèbre pour sa réunion du 16 décembre 1773 qui rassembla 5000 colons protestant contre la taxe sur le thé et se termina par la non moins célèbre Tea Party de Boston, où 90 Bostoniens déguisés en Indiens se rendirent au port et jetèrent les cargaisons anglaises de thé à la mer. Hahaha.

Freedom Trail, BostonFreedom Trail

L’Old State House, initialement construit pour servir de lieu de réunion et de marché, était le siège du gouvernement à l’époque coloniale. Le 18 juillet 1776, de son balcon, fut lue pour la première fois en public la Déclaration d’Indépendance. Un cercle de pavés, juste en face du balcon, marque le site du massacre de Boston.

On s’arrête pour se réchauffer et reprendre de l’énergie (i.e, un cookie) au Quincy Market, et on admire le Faneuil Hall, surnommé « Berceau de la Liberté » en mémoire de tous les discours qui y ont été  prononcés au temps des premières colonies (anecdote chauvine : il a été offert à la ville en 1742 par un huguenot français, Pierre Faneuil). Et ça se prononce Fanyoul. Voilà.

Freedom Trail BostonFreedom Trail BostonFreedom Trail BostonFreedom Trail BostonFreedom Trail BostonFreedom Trail

On remonte vers le nord (glagla) en traversant le Little Italy bostonien, très joli. L’étape suivante, c’est l’Old North Church, fameuse pour ses 2 lanternes qui y brûlèrent dans la nuit du 18 avril 1775 afin de prévenir l’arrivée des troupes britanniques par la Charles River (la même nuit que la Midnight Ride de Paul Revere, dont on croise la statue et la maison. C’est fou ce concentré de culture, là, pfiou.)

    

En traversant le pont qui mène à Charlestown, on fait un petit coucou au TD Garden, la salle omnisports siège de l’équipe des Celtics pour nos amis basketteurs, et des Bruins pour nos amis hockeyeurs.

freedom trail BostonFreedom Trail

On longe le port pour aller admirer l’USS Constitution, le premier vaisseau amiral de la Marine américaine (son surnom c’est la « vieille ferraille », parce qu’elle a été canonnée par les britanniques en 1812. N’empêche qu’elle flotte encore, la mémère). Le petit musée attenant est bien (il est chauffé, héhé) mais pas top.

Freedom Trail BostonFreedom Trail Boston    

Il reste 500 m à parcourir jusqu’au Bunker Hill Monument, qui commémore la première bataille de la Révolution. On n’a pas pu monter les 294 marches du monument, c’était fermé, mais la vue doit être assez jolie, de là-haut !

  Freedom Trail BostonFreedom Trail Boston

Le guide dont sont issues les anecdotes : le Spiral Gallimard « Boston & la Nouvelle-Angleterre »

Visualiser le parcours ici.

Tout le voyage :

Nouvelle Angleterre, Etats-Unis Nouvelle-Angleterre, Etats-Unis Vermont, Nouvelle-Angleterre, Etats-Unis Vermont, Etats-Unis Vermont, Etats-Unis Vermont, Etats-Unis Etats-Unis Boston, Etats-Unis Boston, Etats-Unis Boston, TD Garden Harvard

Publicités

2 réflexions sur “Petit plongeon dans l’histoire de la Révolution américaine : j’ai suivi la Freedom Trail à Boston

  1. c’ets marrant la dernière photo de traviole…
    Et tu t’es vraiment lâchée question culture effectivement 🙂

un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s